« Retournez à l'accueil

La culture du riz ne ressemble à aucune autre ! Le riz aime la chaleur, l’humidité et n’est quasiment pas victime des parasites. L’idéal dans les régions tropicales. En outre, le riz raffole de la boue. C’est pourquoi les cultivateurs construisent des murs autour de leurs rizières afin de pouvoir inonder les plants.

rijstplanten

Vous vous demandez peut-être où le riz est-il cultivé ? Partout dans le monde, mais pas dans tous les régions de la même manière.. En fait, il y a deux catégories de riziculture : l’approche traditionnelle, en Asie, et l’approche moderne, pratiquée aux États-Unis. Où se situe la différence ?

La riziculture en Asie

Commençons par l’Asie. Après avoir labouré la terre avec un buffle, les cultivateurs sèment ou plantent le riz et attendent ensuite que la mousson inonde les rizières.

Au moment de la récolte, ils cassent les digues qu’ils avaient construites au préalable et laissent l’eau s’écouler. Ils fauchent le riz et le font sécher au soleil en l’étendant sur le sol.

La riziculture aux États-Unis

Les Américains ont opté pour une approche plus moderne. Chez eux, ce ne sont pas les hommes qui égalisent les sols, mais des lasers de haute technologie. Les semis s’effectuent à l’aide de gros tracteurs et même parfois avec des avions. Le riz est récolté par d’imposantes moissonneuses qui le transportent directement dans d’immenses séchoirs qui achèveront d’éliminer toute humidité des gerbes de riz.